Violence conjugale - quoi faire avant qu’il ne soit trop tard ?


Le mois dernier, était particulièrement difficile, en plus de la pandémie nous avions appris deux féminicides en moins de 24h. Je vous avoue que pour moi c’était la goutte qui a fait déborder mon vase.


Comment, peut-on vivre une telle violence en 2022 ? Comment peut-on arriver à ce point de non-retour ? Comment la femme peut être, encore de nos jours, sujette à une telle atrocité ?


Même si elle est subie par les deux sexes, la violence conjugale touche majoritairement les femmes. Malheureusement, chaque année des milliers de victimes sont recensés au Québec et peuvent parfois entraîner le décès (Féminicide), comme mentionné ci-haut.


*Nombres de féminicides ces dernières années.

2021 : 26, 2020 : 23, 2019 : 13, 2018 : 16


À mon humble avis, l’éducation reste l’arme pour contrer, dénoncer et réprouver la violence.


Il faut savoir que toutes les violences conjugales sont interdites par la loi, qu'elles visent un homme ou une femme. Personne n’est à l’abri de ce type de violences. Elle sévit dans toutes les catégories sociales, économiques et culturelles et quel que soit le contexte éducatif ou religieux.


Il y a plusieurs types de violences :

· Psychologiques (insultes, menaces, etc.)

· Physiques (coups et blessures)

· Sexuelles (viol, attouchements)

· Économiques (privation de ressources financières et maintien dans la dépendance).


Vous retrouverez sur le site Alternatives pour elles une liste de signes pour reconnaître les comportements violents.


Être témoin de violence conjugale est tout aussi difficile, et ce autant pour les intervenants que pour les membres de la famille ou amis. Pour cela, voici quelques conseils simples à appliquer :


· Être à l’écoute sans jugement

· Rester conscient du danger éventuel

· Avoir une liste de ressources pour la victime (maison d’hébergement, aide juridique, etc.)

· Rester informer et être outillé comme intervenant pour mieux accompagner la victime

· Éviter de tomber dans la sympathie, mais plutôt intervenir avec efficacité et bienveillance


Enfin, si vous ou une personne que vous voulez aider subissez des actes de violences conjugales ou êtes menacé, voici un lien vers une toute nouvelle section sur la page de ressources utiles de notre site internet et sachez que l’équipe d’Impulsion-Travail restent disponibles pour vous écouter et vous orienter en cas de besoin, et ce en toute confidentialité.


*Sources : Bureau d’enquête et Observatoire canadien du féminicide pour la justice et la responsabilisation

À l'Affiche
Posts Récents
Recherche par Tags
Suivez-Nous
  • Facebook Classic
  • LinkedIn Social Icon