top of page

Les histoires méconnues méritent d'être connues



« Raconte-moi une histoire » est une soirée littéraire qui a eu lieu le 29 février 2024 durant le Mois de l’histoire des Noirs (MHN). Ce 5@7 fut organisé par Impulsion-Travail en partenariat avec le Centre international de documentation et d'information haïtienne, caribéenne et afro-canadienne (CIDIHCA). À l’occasion, une autrice et trois auteurs, d’origine haïtienne, ont lu des extraits de leurs œuvres… Découvrez-les sans tarder!


Invitation à la poésie


TRâce est un recueil de poésies de Sandra Rabrun (SaRâ). « Vous allez entrer dans mon monde », a d’emblée annoncé la femme de lettres avant de lire des passages de ce recueil bilingue (français - créole). Celle pour qui l’excellence à l’école n’était pas un choix mais une survie, crée aujourd’hui son écriture. Le crayon, le papier et l’odeur de l’encre sont ses « référents déposés ». Jolie expression résumant l’inspiration artistique de SaRâ. Son invitation à la poésie a touché le public.


Noirs au Canada


Aimez-vous l’histoire ? Amplifiez vos connaissances en lisant Une brève histoire des communautés noires au Canada (2007). Cet essai est de la plume de Frantz Voltaire, éditeur, président et fondateur du CIDIHCA. Selon l’auteur, « les livres canadiens ne font que rarement mention de la présence des Noirs au Canada ». Voltaire invite donc le corps enseignant à utiliser son livre dans un objectif d’éducation. Dans sa conférence, l’éminent historien a partagé des histoires méconnues comme celle de Mathieu Da Costa, interprète ayant accompagné Samuel de Champlain au début du 17ème… Le livre comblera votre curiosité.


Hommage aux immigrants


Place au roman avec Couleur de peau (2006). Francky Guerrier dépeint la vie d’un personnage oscillant entre Montréal et Cuba, empêtré dans la solitude et la difficulté d’aimer. Le roman rend hommage aux immigrants « qui laissent derrière eux leurs terres […] à la recherche du bonheur ailleurs ». Guerrier a partagé son expérience migratoire : après « un labyrinthe de va-et-vient », il a décidé de s’enraciner au Québec. En plus d’écrire des romans et pièces de théâtre, l’écrivain est ingénieur et enseignant de mathématiques. Applaudissez la combinaison réussie des chiffres et des lettres !


Roman policier


Avec Au-delà des apparences de Stéphane Bellamy, vous mettrez le pied dans un roman policier qui suscite une réflexion sociale. « La fiction sert de toile de fond pour aborder le déterminisme social, le racisme et l’identité culturelle », explique le romancier. Ces questions lui sont chères, lui qui a grandi à Montréal-Nord et qui a choisi ce quartier comme lieu de narration. En signant son premier roman, Bellamy a fait le choix de l’autoédition. Dans un contexte compétitif pour les auteurs, il a démystifié le processus éditorial pour quiconque veut se lancer dans l’écriture. Encourageant !


Médiation culturelle


Impulsion-Travail envoie un signal fort concernant l’importance de la littérature. Grâce au tirage des livres dédicacés, la lecture occupera plus d’espace dans la vie des chercheuses et chercheurs d’emploi. « Le développement personnel de la clientèle fait partie de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise », a précisé Bérénice St-Martin. Par ailleurs, « Raconte-moi une histoire » a été organisé pendant le Mois de l’histoire des Noirs parce que « les histoires méconnues méritent d’être connues », selon Dorcas Destinoble, Directrice générale. Le centre-conseil en emploi a profité du MHN pour développer, auprès de sa clientèle multiculturelle, la promotion de livres d’auteurs noirs du Québec. Bravo pour le positionnement d’Impulsion-Travail comme médiateur culturel !


Impulsion-Travail remercie le comité organisateur (Eleonore Bessette, Joseph Junior Nambeu, Daphné Exacte, Rayane El Dirani et Bérénice St-Martin), les auteurs pour leur générosité, Béatrice Noel pour l’animation, Bouillon de Saveurs pour le buffet, le Pôle pour le prêt du local, Philippe Thermidor (Conseiller d’arrondissement) et les partenaires présents à cette soirée de rapprochement interculturel qui a insufflé le goût de lire à plus d’un.


Cet article n’est pas une critique littéraire. Il vise à promouvoir les auteurs et l’autrice dans le cadre du RICIT.

 

Fatima Azzahrae Raji (Rédactrice professionnelle, Agence Kayoa)

Comments


À l'Affiche
Posts Récents
Recherche par Tags
Suivez-Nous
  • Facebook Classic
  • LinkedIn Social Icon
bottom of page